• <script language="JavaScript1.2">// <![CDATA[ /* SCRIPT EDITE SUR L'EDITEUR JAVASCRIPT http://www.editeurjavascript.com */ function ejs_nodroit() { alert('Zone secrete©'); return(false); } document.oncontextmenu = ejs_nodroit; // ]]></script>

    La NASA - Coulisses et Histoires Secrètes

    La seconde moitié du XXe siècle a été marquée par les exploits de la Nasa, dont certains ont été très médiatisés. Toutefois, le grand public a rarement l'occasion de voir ce qui se passe en coulisses, lors des lancements, des voyages et des atterrissages des engins spatiaux. Ce film se concentre sur l'histoire de la Nasa telle qu'elle a été vécue par les hommes de l'ombre, les personnages anonymes que l'on aperçoit derrière les consoles de Mission Control. Le film retrace leur histoire à partir du début des années 70.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-2613255077510254"; /* 468x60, date de création 17/09/09 */ google_ad_slot = "1835467120"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 60; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>


    votre commentaire
  • <script language="JavaScript1.2">// <![CDATA[ /* SCRIPT EDITE SUR L'EDITEUR JAVASCRIPT http://www.editeurjavascript.com */ function ejs_nodroit() { alert('Zone secrete©'); return(false); } document.oncontextmenu = ejs_nodroit; // ]]></script>

    Des Espions dans l'Espace

    Dans leur course effrénée à la conquête de l'espace, Américains et Soviétiques ont aussi cherché à se surveiller mutuellement. Les Soviétiques prennent les Américains de court en lançant dès 1957 le satellite Spoutnik. En août 1961, la NASA envoie Corona, satellite espion censé prendre des photos du territoire de l'URSS et de ses bases secrètes. Sauf que les clichés réalisés par cette petite merveille technique ne montrent qu'une mer de nuages au-dessus de l'empire ennemi. Les services de renseignements imaginent alors que des espions humains pourraient prendre des images fiables en embarquant à bord de satellites qui, en orbite, survoleraient toutes les quatre-vingt-dix minutes les immenses espaces soviétiques. La CIA confie alors à lUS Air Force le soin de former des pilotes et des astronautes pour participer au projet ultrasecret de laboratoire spatial baptisé Manned Orbiting Laboratory (M.O.L.). De leur côté, les Soviétiques planchent sur leur programme http://fr.wikipedia.org/wiki/Almaz nommé « diamant », dédié lui aussi aux missions d'espionnage. Pour la première fois, des vétérans russes et américains qui ont participé aux formations d'astronautes et de pilotes-espions, témoignent et montrent comment ces projets ont marqué la recherche spatiale jusqu'à aujourd'hui.

    <

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-2613255077510254"; /* 468x60, date de création 17/09/09 */ google_ad_slot = "1835467120"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 60; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>


    votre commentaire
  • <script language="JavaScript1.2">// <![CDATA[ /* SCRIPT EDITE SUR L'EDITEUR JAVASCRIPT http://www.editeurjavascript.com */ function ejs_nodroit() { alert('Zone secrete©'); return(false); } document.oncontextmenu = ejs_nodroit; // ]]></script>

    2057, Le Monde de Demain

    C'est déjà demain En 2057

    Notre planète comptera 9 millards d'habitants et la question de l'énergie sera cruciale. Aujourd'hui, on ne sait transformer en électricité que 30 % de la lumière du soleil. À l'université d'Utrecht, aux Pays-Bas, les chercheurs tentent déjà de mieux valoriser ce rayonnement : plutôt que d'utiliser des semi-conducteurs à base de silicium, ils envisagent d'exploiter les “points quantiques”. Ce travail relève des nanotechnologies, tout comme les recherches sur des matériaux ultrarésistants à base de carbone. Ceux-ci permettraient notamment de fabriquer un câble cinquante fois plus dur que l'acier, lequel pourrait être tendu entre la Terre et un contrepoids fixe en orbite. C'est sur ce câble que glisserait une navette spatiale… le fameux ascenseur dont rêvaient déjà des Russes à la fin du XIXe siècle et qui intéresse aujourd'hui la Nasa.

    <script type="text/javascript">// <![CDATA[ google_ad_client = "pub-2613255077510254"; /* 468x60, date de création 17/09/09 */ google_ad_slot = "1835467120"; google_ad_width = 468; google_ad_height = 60; // ]]></script><script type="text/javascript" src="http://pagead2.googlesyndication.com/pagead/show_ads.js"></script>


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique